Nous occupons la Direction Régionale Pôle-emploi d’IDF 29/04/2021

Occupation Direction Régionnale Pole Emp

Dans le cadre de la lutte contre la réforme assassine de l’Assurance-Chômage, nous – travailleur.euse.s privé.e.s d’emploi et précaires, intermittent.e.s de l’emploi et du spectacle, travailleur.euse.s du service public de l’emploi - occupons ce Jeudi 29 Avril la Direction Régionale de Pôle-Emploi.

 

Nous occupons ce lieux car c’est ici que sera appliquée cette réforme qui privera 1.7 millions de précaires du droit à une indemnisation digne !

 

Nous occupons ce lieux pour dénoncer la politique de criminalisation des chômeur.euse.s menée par la direction de Pôle-Emploi :

 

  • En rendant les privé.e.s d’emploi responsables du chômage par le maintien du contrôle de la recherche d’emploi et des radiations !

  • En rendant les précaires responsables de leur précarité par leur refus d’annuler des indus qui proviennent d’une inadéquation entre l’envoie des bulletin de paie par les employeur.euse.s et la date butoir de la période d’actualisation 

  • Ou pire : en maintenant des indus alors que l’erreur provient des services de Pôle-Emploi comme pour le versement de la prime précarité

 

Nous occupons ce lieux pour dénoncer la casse du service public de l’emploi :

 

  • Par le tout-internet et la dématérialisation de l’accompagnement qui nous empêchent d’être reçus en agence : Après la fermeture de l’accueil les après-midi, la direction régionale a supprimé les entretiens indemnisation sans-rendez-vous le matin !

  • Par la soi-disant « personnalisation » du mode de suivi de Pôle-Emploi qui se traduit, dans la réalité, par une baisse du nombre de conseiller.ère.s et donc une augmentation du nombre de privé.e.s d’emploi à suivre par conseiller.ère.s !

  • Par le recours aux prestataires privés qui délivrent des accompagnements bidons comme AccéléR Emploi, Activ’ Projet ou encore valoriser son image professionnelle…

  • Par le recours à des opérateurs privés pour collecter des offres d’emploi qui sont pour la quasi-totalité mensongères, inexistantes ou frauduleuses…

 

Nous revendiquons :

 

L’abrogation de la réforme de l’assurance-chômage et du décret du 29 Décembre 2018

L’ouverture de négociations avec comme ordre du jour une convention Assurance-Chômage indemnisant tous les privés d’emploi, y compris les jeunes primo-demandeur.euse.s

Une prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle et son extension à tous les intermittent.e.s de l’emploi et précaires

 

 

Guerre au chômage pas aux chômeurs !

logo 29.jpg