Petite histoire de l'Odéon

Le 7 avril 2021.

L'Odéon, est inauguré par Marie Antoinette en 1782 pour accueillir les comédiens ordinaires du roi, les comédiens français Il s'appelle à l'époque Théâtre Français.

l'Odéon deviendra le Théâtre de l’Égalité pendant la Révolution, en 1794, "par et pour le peuple", dans une salle transformée par la suppression des loges en amphithéâtre égalitaire tendu de draperies bleu-blanc-rouge.

En 1796 le Théâtre français prend le nom d'Odéon et accueille à nouveau la troupe des comédiens français.

Le 18 mars 1799 l'Odéon brûle.

Les comédiens français s'installent à la salle Richelieu qui devient la Comédie Française.

Restauré en 1808, le 20 mars1818 le théâtre est à nouveau en cendres.

Reconstruit en 1819 l'Odéon devient le second Théâtre Français

Les 27-28-29 juillet 1830 pendant les journées dites des "Trois Glorieuses" où le peuple de Paris se soulève. le théâtre est au centre de l'insurrection et occupé par la jeunesse révolutionnaire.

De 1866-1872 Sarah Bernhardt sera la reine de l'Odéon.

C'est ici que sera créé, en 1885, l'Arlésienne de Bizet par l'orchestre Colonne. En 1887 le théâtre sera électrifié.

Dans la première partie du XXème siècle, André Antoine, Paul Gavault et Firmin Gémier su succèdent à la tête de l'Odéon.

 

Passons passons.

En 1959 la direction de l'Odéon-Théâtre de France est confié à Jean-Louis Barrault. La concession lui est accordée par André Malraux, ministre d'État chargé des Affaires Culturelles.

 

Jean-Louis Barrault dira : "La vie de ce très bel établissement est tourmentée. Son destin paraît pourtant bien défini : la promotion, la création, la jeunesse.

Il s’associera à de jeunes metteurs en scène dont Jean-Marie Serreau ou Roger Blin.
 

En avril 1966 éclate le scandale provoqué par la création des Paravents de Jean Genet mis en scène par Roger Blin, pièce qui exacerbe les passions du conflit algérien.

Les comédiens joueront sur scène avec à leurs pieds des bâtons de bois pour se défendre contre les assauts, à partir de la salle, de l'extrême droite, le groupe Occident, dont messieurs Madelin, Goasguen, Patrick Devedjian et autres Longuet.

 

En Mai 68, au cœur de la contestation, de la grève générale, l'Odéon est envahi par les étudiants, à la sortie d'une représentation, "L'imagination au pouvoir" . Le gouvernement recommande de laisser faire et de discuter. Il en résulte un mois d'occupation agitée qui coûtera sa place à Barrault, finalement abandonné par Malraux.

 

Le 1er juillet 1992 l'Odéon est occupé un mois pour la défense des annexes 8 et 10 du régime général de l'Assurance chômage, mouvement qui donnera lieu à une journée de grève du festival d'Avignon et au blocage de la Bourse journée sans cotations. Le Cnpf ancêtre du Medef voulait exclure le régime des intermittent·e·s de la solidarité interprofessionnelle. Une Ag par jour avec 150 à 200 personnes, les murs de l'Odéon ne l'ont pas oublié. Les annexes 8 et 10 seront prorogées.

 

Avril 2016, alors que Nuit Debout, le mouvement contre la loi travail bât son plein, plusieurs théâtre sont occupés dans le cadre de la lutte contre la réforme de l'assurance-chômage. Le 24 avril, c'est au tour de l'Odéon d'être occupé par une cinquantaine d'intermittent·e·s du spectacle, de précaires, d'étudiant·e·s en art et de membres de Nuit Debout. Cette occupation durera 99 heures et participera à de grandes avancées pour les annexes 8 et 10, lors des négociations professionnelles. Mais elle permettra aussi, sous l'impulsion des occupant·e·s, de provoquer une assemblée générale des permanents du théâtre qui ne se parlaient plus depuis 10 ans.

 

2021 : Depuis le 4 mars dernier l'Odéon est à nouveau occupé et après plus d'un mois il l'est encore. Il est le premier lieu occupé d'un mouvement puissant qui compte aujourd'hui plus de 100 lieux occupés.

Mouvement large porté par les professionnel·le·s de la culture, de la restauration, de l’événementiel, les guides conférencier·e·s, les intermittent·te·s du spectacle et du régime général.

Vous connaissez nos revendications. Elles ne sont toujours pas pas satisfaites et sans réponses.

L'occupation continue, l'histoire de l'Odéon aussi.

Marc, occupant de l'Odéon 1968/1992/2021.

odeon-1782
odeon-1782

odeon-1818
odeon-1818

odeon-1876
odeon-1876

odeon-1782
odeon-1782

1/4
Odeon-SB.jpg
odeon-1968.jpg
Odeon-1992
Odeon-1992

Odeon-1992
Odeon-1992

Odeon-2016
Odeon-2016

Odeon-1992
Odeon-1992

1/3
Odeon-ImageSite.jpg