Petits rituels

Le 21 mars 2021.

Je rentre en occup’ ce matin avec ma guitare sur le dos. J’ai organisé ça comme un petit rituel régulier. Je rentre le dimanche à 9h et je sors le jeudi matin. 

C’est important les petits rituels, surtout dans une occupation d’espace public. Il faut pouvoir s’organiser pour faire fonctionner le lieu, et pour ça il faut mettre en place des petits rituels. Il y a deux AG importantes par jour, dans la matinée et le soir. Il y a les tours de garde (de 4h à 7h du matin). Que personne ne veut faire. Il y a les prises de parole sur la contre-circulation des flux d’indemnisation compensatoires sur les heures supplémentaires indexé à la majoration des différents ratio NHT/revenus. Que personne ne veut faire. Il y a les banderoles, parent pauvre de l’activisme bureaucratique, dont s'emparent les vrai.e.s, les dur.e.s, qui savent la force d’un visuel. Personne ne veut les faire. Mais, l’organisation de la relation entre tous les différents lieux occupés, parce que 73 lieux en France, au dernier comptage parce que ça change chaque jour, avec chacun leurs problématiques locales et globales qui doivent s’accorder, c’est pas facile, mais, curieusement, beaucoup veulent le faire.

Tout le monde est d’accord pour crier des slogans, et sauter et danser. 

Tout le monde est (presque) d’accord pour lire un texte devant un public. 

Tout le monde est d’accord pour dire qu’il n’est pas d’accord. 

Au final tout le monde fera ce que personne ne veut faire, parce que ce que personne ne veut faire c’est ce qu’il ne connaît pas, et ce que l’on ne connaît pas c’est ce qu’il nous reste à découvrir.  Et occuper, c’est ça. C’est inter-agir collectivement sans distinction de compétences car rien n’est impossible et tout est à expérimenter sans obligation de résultats, de revenus ou de zèle. On fait des choses que l’on ne fait pas d’habitude et le rituel, et ben c’est ça le rituel.

 

Occupez tout !

Occupez les passages cloutés

Occupez les pôles emploi

Occupez les chantiers de la ville

Occupez les jardins publics

Bloquez les portes d’entrée des grandes surfaces

Bloquez les macdos (et les kebabs)

Bloquez les ponts

Bloquez les toits de l’empire state building

 

Jeff, un occupant de l’Odéon.

210315PJMDOC-OccupationOdeon-PhotoBriceL